Thoughts from the Last Mile Welcome to the VillageReach Blog
10.26 2018

Dix principes de supervision formative

  1. Comportez-vous d’abord comme collègue, puis en tant que superviseur
  2. Écoutez plus que vous ne parlez
  3. Utilisez une communication à deux sens
  4. Supposez que le personnel connait plus que vous
  5. Apportez de bonnes nouvelles et des mises à jour des autres endroits
  6. Cherchez d’abord les bonnes choses et reconnaitre les conditions souvent difficiles dans lesquelles travaille le personnel
  7. N’enlever pas la responsabilité du personnel
  8. Mettez l’accent sur les priorités
  9. Il ne faut pas que le manque de ressources handicape l’amélioration
  10. Partez avec un nombre limité d’accords spécifiques
Read full story
Categories:
10.26 2018

Focus sur le Centre de Santé de Référence de Mobeka

Situé à près de 305 km de Mbandaka dans la province de l’Equateur, le Centre de Santé de Référence (CSR) Mobeka se trouve dans l’aire de santé de Mobeka, dans la zone de santé de Mankanza.  Il sert 3 postes de santé : PS Linzambelo, PS Lobuya et le PS Moliba.   Avec une population de 10 048 habitants, le centre offre des soins curatifs, préventifs et promotionnels.

Pendant la huitième mission de distribution des vaccins et autres produits de santé, l’équipe de distribution a noté une bonne appropriation de l’initiative NGCA. Le centre excelle dans la tenue des outils de collecte et de transmission des données et dans la gestion efficace des données pour une meilleure prise de décisions. Le centre a une gestion financière saine et transparente où toutes les recettes et dépenses sont inscrites dans les cahiers des comptes qui sont disponibles à la demande. L’unité entre les différents membres du personnel est palpable. Ils travaillent en parfaite harmonie et se complètent mutuellement. Ceci est un exemple à suivre pour les autres structures sanitaires.

« Nous sommes très satisfait du travail que le centre de santé fait dans notre communauté. Nos enfants sont régulièrement vaccinés et sont protégés contre beaucoup de maladies comme la poliomyélite et la rougeole » Mwenga Toko, Chef Coutumier Mobeka

 Mpakama Mboyo Adonis

Infirmier Titulaire du CSR Mobeka et Champion de la NGCA

Read full story
Categories:
10.26 2018

Il est temps d’évaluer !

Du 11 au 14 Septembre 2018 à Abidjan, s’est tenue l’évaluation conjointe des programmes financés par GAVI en Côte d’Ivoire.  En effet, afin de mesurer les performances du soutien de Gavi et sa contribution à l’amélioration des résultats en matière de vaccination, il est annuellement organisé dans chaque pays appuyé par Gavi une évaluation conjointe. L’ouverture des travaux a été présidée par le Directeur de la Direction de Coordination du Programme Elargi de Vaccination (DCPEV) de la Côte d’Ivoire, Pr. Ekra.  Ont également pris part à cet atelier aux côtés de Gavi et de la DCPEV, les partenaires traditionnels du PEV, l’UNICEF, l’OMS ainsi que les partenaires d’assistance technique dont VillageReach, la Banque Mondiale, la société civile, l’AMP, JHPIEGO et le cabinet Dalberg, qui tous dans leurs domaines respectifs, appuient le PEV Côte d’Ivoire pour atteindre les objectifs de vaccination complète et équitable. La première journée de cette évaluation était consacrée à la réunion des partenaires de la DCPEV, à laquelle VillageReach a fait une présentation sur son appui technique apporté à la DCPEV.

L’équipe de VillageReach a participé aux travaux des groupes pour orienter les stratégies et les interventions de la DCPEV en Côte d’Ivoire et de définir les actions prioritaires et les recommandations pour l’année 2019. Les membres de l’équipe ont contribué aux modules ayant trait à l’analyse de la situation sur les performances du programme RSS2 (renforcement du système de santé) et la chaîne d’approvisionnement. Le projet M-Vaccin étant une activité principale pour aider à contribuer à la génération de la demande des services de la vaccination, a fait l’objet de discussions en plénière avec les participants. Pour rappel, l’équipe projette d’amorcer la phase opérationnelle avec le déploiement effectif dans au moins trois districts en 2019. Elle assurera aussi la formation des unités opérationnelles et l’opérationnalisation d’un plan de suivi et évaluation capable de rapporter les progrès réalisés dans le cadre de cette intervention.

L’évaluation conjointe s’est terminée par une restitution des travaux et validation des recommandations au Comité de Coordination Inter Agences sous la présidence du Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique de la Côte d’Ivoire, le professeur Aka Ouele.

Read full story
Categories:
10.26 2018

Huitième distribution directe des produits de santé en RDC

C’est depuis juillet 2017 que VillageReach a commencé à accompagner la division provinciale de la santé (DPS) de l’Equateur, République Démocratique du Congo (RDC), dans la distribution des produits de santé et des vaccins jusqu’au dernier kilomètre, dans le cadre de la nouvelle génération de la chaîne d’approvisionnement (NGCA). La distribution du mois d’août 2018 était la huitième réalisée dans le cadre de cette initiative.

La huitième mission de distribution a permis entre autres aux équipes de distribution d’actualiser la cartographie des sites de stockage ; de collecter des données logistiques essentielles pour la prise des décisions ; de faire un suivi et une analyse sur les intrants de planification familiale dans six structures sanitaires de la zone de santé de Mankanza et faire une étude de cas sur l’apport de la NGCA dans la performance du centre de santé de référence de Mobeka.  Le plus grand constat qui a été fait pendant cette mission de distribution, était l’appropriation de l’initiative NGCA par les équipes cadres des zones de santé (ECZS).

La huitième distribution en chiffres

– c’est le nombre de mois de stock disponible après livraison de chaque intrant
15 – c’est le nombre total de membres de la DPS et ECZ qui ont assuré la distribution des vaccins et autres intrants de santé;
35 – c’est le nombre des FOSA de 3 zones qui ont été approvisionnées en vaccins et autres intrants de santé;
35 – c’est le nombre de séances de supervision formative qui ont été réalisées ;
543 792 –  c’est la population de 3 ZS ciblées par l’initiative NGCA.

Read full story
Categories:
10.26 2018

Les champions en action

Modidi Mosalamove David

 « La formation en logistique de la chaîne d’approvisionnement que j’avais suivi avec VillageReach en novembre 2017 à Bolomba, m’a permis de comprendre l’importance des données dans la prise de décisions. La formation m’a aidé à tenir correctement les différents outils de gestion des vaccins, comme la fiche de gestion de vaccins, le Formulaire 1, la fiche de pointage et le registre de vaccination.  Le secret de notre succès ici, c’est l’unité. Nous avons compris que ce travail fait bénéficier notre population, donc nous n’avons pas le temps à perdre dans des conflits inutiles qui entravent le bon déroulement du travail.

Je remercie l’équipe de la NGCA pour la supervision formative dont nous bénéficions, car c’est à travers elle que j’ai appris par exemple la définition des différentes stratégies de vaccination, comment et à quelle fréquence organiser la stratégie avancée. J’ai aussi bien compris la politique nationale concernant les flacons entamés. Ceci nous permettra de bien gérer les vaccins et de réduire le taux de pertes ». Modidi Mosalamoye David, Infirmier Titulaire Adjoint du Centre de Santé de Référence Boso Ndjafo.

Monzembela Loweya Albert

Monsieur Monzembela Albert est l’Infirmier Superviseur (IS) au sein du Bureau Central de la Zone de Santé (BCZS) de Mankanza depuis 2016. Dans son parcours professionnel, Il a été infirmier à l’hôpital général de référence de Mankanza pendant 2 ans, avant de devenir l’IT au CS Bongwele pendant 14 ans. Il est gradué en sciences infirmières de l’ISTM Mbandaka et actuellement fait des études pour obtenir une licence en enseignement et administration en sciences infirmières (EASI) au sein de la même institution. Il est parmi les champions de la NGCA qui ont réalisé en juillet 2017 la toute première distribution directe des vaccins de l’Antenne PEV Mbandaka jusqu’aux formations sanitaires. Depuis ce temps, il a participé à toutes les missions de distribution directe de l’initiative NGCA. Son ancienneté et les différentes formations suivies font de lui un champion exceptionnel de la NGCA.

Bokoo Bokete Sébastien 

Monsieur Bokoo Sébastien est l’Analyste chargé de la surveillance épidémiologique dans la DPS Equateur, précisément dans le bureau de l’information sanitaire. Il a été, dans son actif, Infirmier Superviseur de la ZS de Befale, Chef de Bureau Assistant à l’Inspection Provinciale de la Santé et Logisticien à l’antenne PEV Equateur. Il a aussi travaillé pour le MSF Belgique (Médecins Sans Frontières) pendant 13 ans en s’occupant des urgences et des catastrophes.  Il a une licence en épidémiologie, grandes endémies et médecine préventive de l’ISTM Kisangani. Il a complété ses études à Paris avec une formation sur la réponse aux épidémies.

Monsieur Sébastien, communément appelé « papa Séba », est un champion de la NGCA qui a une bonne expérience dans la distribution intégrée des produits de santé au dernier kilomètre.  C’est pour cette raison qu’Il a participé activement dans la riposte contre la maladie à virus Ebola qui avait affecté 4 ZS de la province de l’Equateur en mai 2018

Read full story
Categories:
06.25 2018

Rencontrez le nouveau Gestionnaire Adjoint de Programme M-Health Côte d’Ivoire

Yvan Agbassi a un parcours universitaire qui comprend un Doctorat en Pharmacie de l’Université Cheikh Anta Diop (Sénégal), un Master en Development Practice de Sciences Po – Paris School of International Affairs et un DESS en économie de la Santé du CESAG (Centre Africain d’Etudes Supérieures en Gestion). Il a travaillé sur des projets financés par des donateurs privés et internationaux en Côte d’Ivoire dont la Fondation de France, la Fondation GlaxoSmithKline, le Positive Action for Children Fund, l’initiative TB Reach et le Center for Disease Control du gouvernement américain.

Avant d’exercer sa fonction actuelle de gestionnaire adjoint de Programme, il occupait un poste de spécialiste des services sociaux de base pour le Bureau régional des Volontaires des Nations Unies couvrant l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Yvan est également un membre actif du Global Tuberculosis Community Advisory Board (Global TB CAB), un groupe d’activistes communautaires issus des réseaux de lutte contre le VIH et la tuberculose en Asie, en Europe, en Afrique et en Amérique du Nord et du Sud et dotés de compétences solides pour la recherche dans la tuberculose.

Read full story
Categories:
06.25 2018

8ème Semaine Africaine de Vaccination –
ce qu’on peut retenir

La 8ème édition de la semaine africaine de la vaccination (SAV) a été célébrée du 23 au 29 avril 2018 au tour du thème « les vaccins ça marche, faites votre part ». Célébrée à travers le continent africain, la SAV était une occasion de promouvoir l’importance de la vaccination dans la protection des populations contre les maladies qui sont évitables par la vaccination d’une part et de l’autre part plaider pour un financement conséquent de la part du gouvernement et ses partenaires conformément aux différents engagements pris.

Plusieurs pays africains ont organisé des différentes activités pour célébrer la SAV. Au Malawi, par exemple, les activités de la SAV ont été centralisées sur la sensibilisation de la population sur l’importance de la vaccination et à la connaissance générale du nouveau calendrier de vaccination du PEV. Des ateliers de sensibilisation, des dialogues et des tables rondes ont été organisées avec des leaders religieux et communautaires, des professionnels des médias et des agents de la santé avec comme objectif de démontrer l’importance de la vaccination dans la protection de la santé publique.

Les autorités tant nationales que provinciales du PEV au Mozambique ont utilisé les médias sociaux pour intensifier les messages sur l’importance de la vaccination. « Le renforcement de la chaîne d’approvisionnement de la vaccination contribue à garantir un accès rapide et de qualité des vaccins pour tous les enfants ». A déclaré le logisticien provincial de l’antenne PEV Gaza.

En RDC, le Ministère de la Santé Publique et le PEV ont organisé plusieurs activités de grande envergure durant la SAV. La journée de sensibilisation des Parlementaires sur la vaccination et son financement durable a marqué le lancement officiel de la 8ème édition de la SAV. Le Réseau des Parlementaires Congolais pour l’Appui à la Vaccination (REPACAV) a mobilisé 37 Députés Nationaux sur la nécessité d’un financement durable pour la vaccination. Une vingtaine d’ONG féminines ont été sensibilisées sur l’importance de la vaccination et à leurs tours elles ont sensibilisé leurs bases pour une appropriation de la vaccination en vue d’améliorer la couverture vaccinale. Un dîner de plaidoyer auprès des opérateurs économiques a été organisé pour la mobilisation des ressources en faveur de la mise en œuvre de la feuille de routes sur la Déclaration d’Addis Abeba sur l’immunisation. Pour clôturer la SAV, une journée porte ouverte PEV a été organisée à l’intention des professionnels des médias. Ils ont eu l’occasion de visiter plusieurs installations et services du PEV en vue de vulgariser l’importance de la vaccination auprès de la population.

En Côte d’Ivoire par contre, la SAV a été organisée du 07 au 13 mai 2018. Le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Dr GOUDOU Coffie Raymonde, a procédé au lancement de la 8ème édition de la SAV le lundi 07 mai 2018, qui s’est déroulée concomitamment avec le lancement de la 1ère campagne de communication pour la promotion de la vaccination systématique, dans l’enceinte de la mairie de Port-Bouet.

Read full story
Categories:
06.25 2018

Les champions en action :
histoire de Mama Odile et Dr Yola

Quand on visite la zone de santé de Mankanza dans la province de l’Equateur en RDC, il y a quelque chose qui attire l’attention de tout le monde. C’est le Centre de Santé de Référence de Likuba (CSRL), qui se situe dans l’aire de santé de Likuba-Mokwaki, celle-ci a une population de 6889 habitants. Créé en 1997 par les efforts privés du couple Mama Odile et Dr Yola pour répondre aux besoins des soins de santé primaires des habitants de Likuba, aujourd’hui le centre offre à la fois des soins préventifs, promotionnels et curatifs à toute la population de la zone de santé de Mankanza et des environs. Le CSRL est très connu par son implication dans les activités promotionnelles visant à améliorer le bien-être de la communauté, telles que l’éducation sanitaire, la sensibilisation autour de certaines maladies contagieuses et épidémiques.

Le succès du Centre de Santé de Référence de Likuba peut être attribuée à deux personnes, Mama Odile Matumele Nyalipoko et Dr Yola Mokonzo, respectivement Infirmière Titulaire et Médecin Directeur du centre. Avant la création du CSRL, Dr Yola a travaillé avec les Amis du Père Damien à Isoro dans la province du Haut-Uélé, entre 1995 – 1997. It était Médecin Directeur de l’Hôpital Général de Pawa et Médecin Superviseur de l’OGND Noyau du Développement. Il a aussi obtenu un certificat en autopromotion pour le développement. Ce qui l’a inspiré de créer le CSRL. Lui et sa femme ont consacré une bonne partie de leurs vies à venir aux chevets des nécessiteux. La qualité des soins qu’ils pourvoient ; l’accueil chaleureux qu’ils réservent aux membres de la communauté qui visitent le centre ; la compassion qu’ils montrent vis-à-vis des patients ; le dévouement et l’abnégation qui les caractérisent et les visites à domicile qu’ils organisent, ont tous contribué à leur notoriété à Likuba, mais aussi sur toute l’étendue de la zone de santé de Mankanza.

Mama Odile est très célèbre parmi les mamans de la contrée pour les services de planification familiale qu’elle rende depuis des nombreuses années. « Les femmes viennent me voir à tout moment, même pendant la nuit, pour demander des conseils sur la planification familiale, les avantages et les inconvénients de chaque méthode utilisée ». Soutient-elle. « Parfois les femmes viennent me voir pour poser leurs problèmes personnels et avec un peu de sagesse, je les oriente dans la mesure du possible ». Ajoute-elle. « Nous aimons beaucoup servir notre communauté, voilà pourquoi nous prêchons l’amour du prochain et l’excellence dans le travail, tout en combattant les antivaleurs de notre société ». A déclaré le Dr Yola de sa part.

Les femmes viennent me voir à tout moment, même pendant la nuit, pour demander des conseils sur la planification familiale, les avantages et les inconvénients de chaque méthode utilisée.

Malgré les difficultés qu’ils rencontrent telles que l’insuffisance des ressources financières pour l’achat et le renouvèlement des équipements et la motivation du personnel et quelques volontaires ; l’insolvabilité de certains patients, rien n’arrête Mama Odile et Dr Yola de donner le meilleur d’eux-mêmes dans la communauté. Par contre, ils ont mis en place des mesures rigoureuses d’encadrement pour une gestion rationnelle des petits moyens disponibles. « Notre vœu c’est d’avoir des partenaires sûrs pour achever notre projet de construction d’un centre de santé moderne à Mankanza ». Conclus le Dr Yola.

Read full story
Categories:
06.25 2018

Distribution mutualisée des produits de santé jusqu’au dernier kilomètre en RDC

Acheminer des produits de santé jusqu’au dernier kilomètre est une tâche laborieuse dans la province de l’Equateur en RDC, surtout si on considère ses contraintes géographiques, avec des longues distances et des multiples rivières qui séparent les villages les uns des autres.

Pour assurer la disponibilité des produits de santé au dernier kilomètre, là où ces produits sont les plus attendus et utilisés, il faut une stratégie qui soit à la fois efficace, efficiente et économique et qui permet d’intégrer les différentes sortes des médicaments dans la distribution. C’est celle-là que nous appelons une distribution mutualisée.

En effet, du 22 avril au 02 mai 2018, une distribution mutualisée a été réalisée conjointement avec la division provinciale de la santé (DPS), la centrale de distribution régionale des médicaments et l’antenne PEV dans les trois zones de santé appuyées par VillagReach. Le succès accordé à cette distribution tient du fait que chaque site de stockage et de vaccination, chaque formation sanitaire contractée dans le cadre du Projet de Développement du Système de Santé, a été approvisionnée en vaccins et intrants spécifiques et médicaments essentiels, et a été supervisée par les membres de l’équipe cadre de la zone de santé (ECZ) et accompagnés par les cadres du niveau intermédiaires (DPS et PEV).

L’initiative Nouvelle Génération des Chaînes d’Approvisionnement (NGCA) avec sa distribution directe aux formations sanitaires continue à prouver sa contribution remarquable, en termes de : la disponibilité des vaccins et autres produits de santé au dernier kilomètre, l’amélioration du taux de supervision formative par les ECZ, la maitrise des besoins opérationnels par l’antenne PEV. Outre, la distribution mutualisée permet de réduire les coûts en intégrant les différents produits dans une seule mission de distribution, elle permet aussi d’épargner des efforts et le temps requis pour assurer plusieurs distributions dans les milieux difficilement accessibles.

 

Read full story
Categories:
06.25 2018

Projet M-Vaccin en Côte d’Ivoire :
signature historique de l’accord tripartite

Le jeudi 31 mai 2018 s’est tenue la cérémonie de la signature de l’accord tripartite relatif au projet M-Vaccin. Il unit le Ministère de la Santé de la Côte d’Ivoire, Gavi (l’Alliance du Vaccin) et la compagnie Orange Côte d’Ivoire à travers un projet innovant basé sur la technologie mobile pour vacciner plus d’enfants. Cette cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs parties prenantes du projet, dont OMS, UNICEF, Ambassade de France, VillageReach ainsi que les membres de la presse locale qui se sont mobilisés nombreux pour couvrir cet événement de haute portée au Casino du Sofitel Hôtel Ivoire.

Prenant la parole, Madame le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique a souligné « qu’elle travaille avec des partenaires comme Gavi et Orange Côte d’Ivoire pour mieux informer et sensibiliser les populations cibles du Programme élargi de vaccination (PEV) sur l’importance de la vaccination ». Elle a exprimé l’honneur ressenti par la Côte d’Ivoire de servir de pays phare pour un projet aussi innovant.

En effet, le projet M-Vaccin a comme objectif de concevoir et de déployer une application mobile adaptée au contexte du PEV. Il enverra des sms de rappel aux parents et tuteurs sur des séances de vaccination de leurs enfants et permettra une gestion du calendrier vaccinal électronique. Cette application contribuera à l’amélioration de la demande de vaccination et à la réduction du taux d’enfants non-complétement vaccinés dans les 29 districts de santé les moins performants en Côte d’Ivoire. Pour un meilleur suivi, les agents communautaires recevront également des sms qui leur permettront de faire un suivi rapproché et individualisé des enfants.

Cette application contribuera à l’amélioration de la demande de vaccination et à la réduction du taux d’enfants non-complétement vaccinés dans les 29 districts de santé les moins performants en Côte d’Ivoire.

Le Directeur de mobilisation des ressources de Gavi, l’Alliance du vaccin, estime que : « les messages vocaux et les sms devraient avoir un impact important et entraîner une augmentation des taux de couverture ». Il est envisagé que le projet ‘’M-Vaccin’’ atteigne jusqu’à 400 000 enfants et s’étende graduellement à l’ensemble des 29 districts sanitaires sélectionnés après les 5 ans de mise en œuvre. Pour le Directeur Général Adjoint d’Orange Côte d’Ivoire : « c’est une joie de s’associer au Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique ainsi qu’à Gavi, afin de contribuer concrètement à ce programme de vaccination de grande envergure. Orange est convaincue de la puissance des outils numériques pour soutenir les populations les plus isolées à la fois dans le domaine de la santé, ainsi que dans d’autres secteurs comme l’éducation ou les services financiers ».

Témoin de cet événement, Emmanuelle Assy, Gestionnaire du Programme M-Health Côte d’Ivoire se dit satisfaite, « c’est une grande joie pour moi d’assister à la naissance de ce projet ambitieux et d’avoir l’opportunité d’apporter notre expertise dans la coordination des projets impliquant l’utilisation de la technologie mobile dans l’amélioration de la couverture vaccinale ».

En effet, dans le cadre du projet M-Vaccin en Côte d’Ivoire, VillageReach apporte depuis plus d’un an une assistance technique pour la planification, la mise en œuvre et le suivi des activités et le développement d’une approche pérenne de mise à l’échelle et de réplicabilité du projet. Après la cérémonie de signature, l’étape prochaine supportée par VillageReach est la réalisation d’une étude de base dans 3 districts de santé sélectionnés comme pilotes pour la première phase d’implémentation du projet. Les résultats de cette étude permettront d’informer la conception et un déploiement réussi de l’application M-Vaccin en Côte d’Ivoire.

Read full story
Categories:

Search Blog:

Newsletter Sign Up

By providing your email address you agree to receive periodic email news from VillageReach.