Thoughts from the Last Mile Welcome to the VillageReach Blog
02.03 2017

L’attente de la vaccination est finie

English Version

Comme quelqu’un qui a consacré sa vie à la santé publique, je suis ravie que les dirigeants Africains se soient engagé ardemment à soutenir la vaccination. L’adhésion de l’Union Africaine à la Déclaration d’Addis-Abeba sur la vaccination démontre que les systèmes de santé adéquats pour la livraison des vaccins jouent un rôle important dans l’avenir de notre continent.

Les maladies évitables par la vaccination—tel que la rougeole—ont des conséquences catastrophiques. Il y a quelques années, les habitants de plusieurs communautés rurales en RDC disaient :« il faut attendre le passage de l’épidémie de rougeole pour savoir combien d’enfants tu as dans ton ménage ». Dans le passé, ces épidémies étaient responsables de la mort de nombreux enfants. Cela a été le cas du territoire de Mankanza dans la Province d’Equateur en RDC. Mankanza se situe à 220 km de Mbandaka (chef-lieu de la province) et est une zone totalement riveraine. Le vaccin contre la rougeole a été mis à disposition vers les année 1996. Dans les années précédentes, cette maladie aujourd’hui évitable a emporté des milliers d’enfants simplement parce qu’ils n’étaient pas vaccinés. Malgré la faible couverture vaccinale, à partir de l’introduction du vaccin contre la rougeole, aucune épidémie n’est survenue dans cette contrée, et les rares survivants peuvent encore témoigner à l’impact mortel de cette maladie dévastatrice.

Les communautés isolées dans un milieu tel que la Province d’Equateur—où je suis responsable administratif et technique de l’organisation du système sanitaire—continuent à fournir des efforts pour assurer que chaque enfant soit complètement vacciné et pour réduire la mortalité des enfants de moins de cinq ans. Les difficultés logistiques demeurent une barrière énorme aux efforts de la vaccination.

La Déclaration demande aux pays d’augmenter le financement pour leurs programmes de vaccination, de renforcer les chaînes d’approvisionnement, d’améliorer les systèmes de prestation, et de faire de l’accès universel à la vaccination une priorité. En RDC, nous sommes de plus en plus convaincu que l’une des façons d’atteindre cet objectif est la reconfiguration de notre chaîne d’approvisionnement. En Equateur, l’initiative NGCA (Nouvelle Génération des Chaînes d’Approvisionnement) se focalise sur l’optimisation et la modernisation de la chaîne d’approvisionnement. Nous avons engagé des fonds, du personnel et des ressources pour repenser un système efficace non seulement pour le présent, mais aussi pour l’avenir. Ce système, une fois intégralement mis en œuvre, sera capable d’améliorer efficacement l’accessibilité aux vaccins et autres médicaments dans les formations sanitaires pour soutenir les objectifs de santé globale en RDC. L’objectif de l’initiative NGCA est d’assurer que tous les enfants—même dans les zones rurales, isolées et difficiles d’accès soient vaccinés.

Je suis fier que la RDC soit l’un des seize pays dans le monde qui ait fait des progrès significatifs depuis 2010, permettant de vacciner plus de personnes. Il reste encore beaucoup à faire pour assurer que chaque enfant soit complètement vacciné; cependant, les dirigeants de tous les Pays Africains ont résolument convenu de poursuivre ces efforts pour améliorer la couverture vaccinale. Je suis impatient de faire ma part pour assurer que les enfants de l’Équateur et de toute la RDC n’attendent plus les vaccins.

Support Life-Saving Innovation

Your tax-deductible contribution supports new solutions, partnerships and advocacy – starting at the last mile.

Donate Today